Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to {closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to {closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to {closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to {closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to {closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to {closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to {closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SRFParserFunctions::registerFunctions() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SFParserFunctions::registerFunctions() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to S5SlideShowHooks::ParserFirstCallInit() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::init() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::init() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::init() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Poem::init() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Deprecated: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in /home/mondotheque/wiki/includes/MagicWordArray.php on line 197

Warning: Parameter 2 to Cite::checkRefsNoReferences() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 2 to Cite::checkRefsNoReferences() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 2 to Cite::checkRefsNoReferences() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 2 to Cite::checkRefsNoReferences() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php:195) in /home/mondotheque/wiki/includes/WebResponse.php on line 42

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php:195) in /home/mondotheque/wiki/includes/WebResponse.php on line 42

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php:195) in /home/mondotheque/wiki/includes/WebResponse.php on line 42

Warning: Parameter 1 to TimedMediaHandlerHooks::pageOutputHook() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SFUtils::registerModules() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to MwEmbedResourceManager::registerModules() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to GadgetHooks::registerModules() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 2 to Cite::checkRefsNoReferences() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 2 to Cite::checkRefsNoReferences() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtLoops::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtArrays::onParserClearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to Cite::clearState() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to ExtVariables::onInternalParseBeforeSanitize() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 2 to Cite::checkRefsNoReferences() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 2 to Cite::checkRefsNoReferences() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195

Warning: Parameter 1 to SMW\MediaWiki\Hooks\HookRegistry::SMW\MediaWiki\Hooks\{closure}() expected to be a reference, value given in /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php on line 195
Difference between revisions of "Une histoire préventive du Google Cultural Institute" - Mondothèque

Difference between revisions of "Une histoire préventive du Google Cultural Institute"

From Mondothèque

Line 5: Line 5:
 
== I. L'organisation de l'information n'est jamais innocente ==
 
== I. L'organisation de l'information n'est jamais innocente ==
  
Il y a six ans, Google, une entreprise Alphabet a lancé un nouveau projet : le Google Art Project. L'histoire officielle, celle écrite par Google et distribuée principalement à travers des communiqués de presse sur mesure et de brèves informations commerciales, nous dit que tout a commencé « en 2010, avec un projet 20 % chez Google qui fut présenté au public pour la première fois en 2011. Il s'agissait de 17 musées réunis dans une plateforme en ligne très intéressante afin de permettre aux utilisateurs de découvrir l'art d'une manière tout à fait nouvelle et différente. »<ref>Caines, Matthew. « Arts head: Amit Sood, director, Google Cultural Institute »The Guardian. 3 décembre 2013. http://www.theguardian.com/culture-professionals-network/culture-professionals-blog/2013/dec/03/amit sood-google-cultural-institute-art-project</ref> Tandis que Google Books faisait face à des problèmes d'ordre légal et que la Commission européenne lançait son affaire antitrust contre Google en 2010, le Google Art Project prenait, non pas par hasard, de l'ampleur. Cela conduisit à la création du Google Art Institute dont le siège se trouve à Paris et « dont la mission est de rendre la culture mondiale accessible en ligne ».<ref>Google Paris. Consulté le 22 décembre 2016 http://www.google.se/about/careers/locations/paris/</ref>
+
Il y a six ans, Google, une entreprise d'Alphabet a lancé un nouveau projet : le Google Art Project. L'histoire officielle, celle écrite par Google et distribuée principalement à travers des communiqués de presse sur mesure et de brèves informations commerciales, nous dit que tout a commencé « en 2010, avec un projet ou  Google intervenait à 20%, qui fut présenté au public pour la première fois en 2011. Il s'agissait de 17 musées réunis dans une plateforme en ligne très intéressante afin de permettre aux utilisateurs de découvrir l'art d'une manière tout à fait nouvelle et différente. »<ref>Caines, Matthew. « Arts head: Amit Sood, director, Google Cultural Institute »The Guardian. 3 décembre 2013. http://www.theguardian.com/culture-professionals-network/culture-professionals-blog/2013/dec/03/amit sood-google-cultural-institute-art-project</ref> Tandis que Google Books faisait face à des problèmes d'ordre légal et que la Commission européenne lançait son enquête antitrust contre Google en 2010, le Google Art Project prenait, non pas par hasard, de l'ampleur. Cela conduisit à la création du Google Art Institute dont le siège se trouve à Paris et « dont la mission est de rendre la culture mondiale accessible en ligne ».<ref>Google Paris. Consulté le 22 décembre 2016 http://www.google.se/about/careers/locations/paris/</ref>
  
Le Google Cultural Institute est clairement divisé en sections : Art Project, Historical Moments et World Wonders. Cela correspond dans les grandes lignes à beaux-arts, histoire du monde et matériel culturel. Techniquement, le Google Cultural Institute peut être décrit comme une base de données qui alimente un dépositaire d'images haute résolution d'objets d'art, d'objets, de documents, d'éphémères ainsi que d'informations à propos, et provenant, de leurs « partenaires » : les musées publics, les galeries et les institutions culturelles qui offrent ce matériel culturel, tel que les vues de voyage en 3D et les cartes de vue de rues. Pour le moment, le Google Cultural Institute compte 177 reproductions numériques d'une sélection de peintures dans une résolution en giga pixels et 320 versions 3D de différents objets ainsi que de multiples diapositives thématiques choisies en collaboration avec leurs partenaires ou par leurs utilisateurs.
+
Le Google Cultural Institute est clairement divisé en sections : Art Project, Historical Moments et World Wonders. Cela correspond dans les grandes lignes à beaux-arts, histoire du monde et matériel culturel. Techniquement, le Google Cultural Institute peut être décrit comme une base de données qui alimente un dépositaire d'images haute résolution représentant des objets d'art, des objets, des documents, des éphémères ainsi que d'informations à propos, et provenant, de leurs « partenaires » - les musées publics, les galeries et les institutions culturelles qui offrent ce matériel culturel -des visites en 3D et des cartes faites à partir de "street view". Pour le moment, le Google Cultural Institute compte 177 reproductions numériques d'une sélection de peintures dans une résolution de l'ordre des giga pixels et 320 différents objets en 3D ainsi que de multiples diapositives thématiques choisies en collaboration avec leurs partenaires ou par leurs utilisateurs.
  
D'après leur site, dans leur « Lab », ils développent une « nouvelle technologie afin d'aider leurs partenaires à publier leurs collections en ligne et à toucher de nouveaux publics, comme l'ont fait les initiatives du Google Art Project, Historic Moments et Words Wonders. » Non pas par hasard, ces services sont offerts comme un service philanthropique aux institutions publiques qui sont de plus en plus amenées à justifier leur existence face aux réductions budgétaires et aux autres exigences en matière de gestion des politiques d'austérité en Europe et ailleurs.  
+
Selon leur site, dans leur « Lab », ils développent une « nouvelle technologie afin d'aider leurs partenaires à publier leurs collections en ligne et à toucher de nouveaux publics, comme l'ont fait les initiatives du Google Art Project, Historic Moments et Words Wonders. » Ce n'est pas un hasard que ces services soient proposés comme une oeuvre philanthropique aux institutions publiques qui sont de plus en plus amenées à justifier leur existence face aux réductions budgétaires et aux autres exigences en matière de gestion des politiques d'austérité en Europe et ailleurs.  
« Il est peu probable et même impensable que [le Google Cultural Institute] fasse disparaitre la famine chronique des institutions culturelles fondées publiquement causée par la politique et présente même dans les pays riches »<ref>Schiller, Dan & Yeo, Shinjoung. « Powered By Google: Widening Access And Tightening Corporate Control. » (In Aceti, D. L. (Éd.). Red Art: New Utopias in Data Capitalism: Leonardo Electronic Almanac, Vol. 20, No. 1. Londres : Goldsmiths University Press. 2014): 48 </ref>. Il est important de comprendre que Google est réellement en train de financer l'infrastructure technique et le travail nécessaire à la transformation de la culture en données. De cette manière, Google s'assure que la culture peut être facilement gérée et nourrit toute sorte de produits nécessaires à la ville néolibérale afin de promouvoir et d'exploiter ces « biens » culturels, la compétition avec d'autres centres urbains au niveau mondial, mais également l'alimentation de l'accumulation inébranlable d'informations de Google.
+
« Il est peu probable et même impensable que [le Google Cultural Institute] fasse disparaitre la famine chronique des institutions culturelles de service public causée par la politique et présente même dans les pays riches »<ref>Schiller, Dan & Yeo, Shinjoung. « Powered By Google: Widening Access And Tightening Corporate Control. » (In Aceti, D. L. (Éd.). Red Art: New Utopias in Data Capitalism: Leonardo Electronic Almanac, Vol. 20, No. 1. Londres : Goldsmiths University Press. 2014): 48 </ref>. Il est important de comprendre que Google est réellement en train de financer l'infrastructure technique et le travail nécessaire à la transformation de la culture en données. De cette manière, Google s'assure que la culture peut être facilement gérée et nourrir toute sortes de produits nécessaires à la ville néolibérale, afin de promouvoir et d'exploiter ces « biens » culturels, et de soutenir la compétition avec d'autres centres urbains au niveau mondial, mais également l'instatiable apétit d'informations de Google.
 
   
 
   
Le dirigeant du Google Cultural Institute est conscient qu'il existe un grand nombre de questions concernant leurs activités, cependant, Alphabet a choisi d'appeler les critiques légitimes des malentendus : « Il s'agit de notre plus grand combat, ce malentendu permanent sur les raisons de l'existence du Cultural Institute »<ref>Down, Maureen. « The Google Art Heist ». The New York Times. 12 septembre 2015 http://www.nytimes.com/2015/09/13/opinion/sunday/the-google-art-heist.html</ref> Le Google Cultural Institute, comme beaucoup d'autres efforts culturels de Google, tels que Google Books et leur exposition artistique Digital Revolution, a été sujet à quelques critiques bien nécessaires, comme ''Powered by Google: Widening Access and Tightening Corporate Control'' (Schiller & Yeo 2014), un compte rendu détaillé des origines de cette intervention culturelle et de son rôle dans la résurgence du capitalisme social « là où les gens sont renvoyés aux corporations plutôt qu'aux États pour des services tels que ceux qu'ils reçoivent ; là où le capital des entreprises a l'habitude de se donner le droit de négocier le discours public ; et où l'histoire et l'art restent saturés par les préférences et les priorités des classes de l'élite sociale. »<ref>Schiller, Dan & Shinjoung Yeo. « Powered By Google: Widening Access And Tightening Corporate Control. », 48</ref>
+
Le dirigeant du Google Cultural Institute est conscient qu'il existe un grand nombre d'interrogations autour de leurs activités, cependant, Alphabet a choisi d'appeler les critiques légitimes: des malentendus ; « Notre plus grand combat est ce malentendu permanent sur les raisons de l'existence du Cultural Institute »<ref>Down, Maureen. « The Google Art Heist ». The New York Times. 12 septembre 2015 http://www.nytimes.com/2015/09/13/opinion/sunday/the-google-art-heist.html</ref> Le Google Cultural Institute, comme beaucoup d'autres efforts culturels de Google, tels que Google Books et leur exposition artistique Digital Revolution, a été le sujet de quelques critiques bien nécessaires, comme ''Powered by Google: Widening Access and Tightening Corporate Control'' (Schiller & Yeo 2014); un compte rendu détaillé des origines de cette intervention culturelle et de son rôle dans la résurgence du capitalisme social: « là où les gens sont renvoyés aux corporations plutôt qu'aux États pour des services qu'ils reçoivent ; là où le capital des entreprises a l'habitude de se donner le droit de négocier le discours public ; et où l'histoire et l'art restent saturés par les préférences et les priorités des classes de l'élite sociale. »<ref>Schiller, Dan & Shinjoung Yeo. « Powered By Google: Widening Access And Tightening Corporate Control. », 48</ref>
  
Connu comme l'un, si pas le seul essai d'analyse de l'utilisation des informations par Google ainsi que de la rhétorique de démocratisation se trouvant en amont pour réorganiser les institutions publiques culturelles en un « lieu de profit », le texte de Schiller & Yeo est fondamental pour la compréhension de l'évolution du Google Cultural Institute dans le cadre d'un contexte historique de capitalisme numérique, où la dépendance mondiale aux technologies de l'information est directement liée à la crise actuelle d'accumulation où la fièvre d'archivage de Google « manifeste une portée culturelle et idéologique à couper le souffle ».<ref>6. Schiller, Dan & Yeo, Shinjoung. « Powered By Google: Widening Access And Tightening Corporate Control. », 48</ref>
+
Connu comme l'un, peut-être le seul essai d'analyse de l'utilisation des informations par Google et de la rhétorique de démocratisation se trouvant en amont pour réorganiser les institutions publiques culturelles en un « espace de profit », le texte de Schiller & Yeo est fondamental pour la compréhension de l'évolution du Google Cultural Institute dans le contexte historique du capitalisme numérique, où la dépendance mondiale aux technologies de l'information est directement liée à la crise actuelle d'accumulation et, où la fièvre d'archivage de Google « évince sa portée culturelle et idéologique à couper le souffle ».<ref>6. Schiller, Dan & Yeo, Shinjoung. « Powered By Google: Widening Access And Tightening Corporate Control. », 48</ref>
  
 
== II. Qui colonise les colons ? ==
 
== II. Qui colonise les colons ? ==
  
Le Google Cultural Institute est un sujet de débat intéressant puisqu'il reflète les pulsions colonialistes encrées dans les désirs scientifiques et économiques qui ont formé les mêmes collections que le Google Cultural Institute négocie et accumule dans sa base de données.  
+
Le Google Cultural Institute est un sujet de débat intéressant puisqu'il reflète les pulsions colonialistes ancrées dans les désirs scientifiques et économiques qui ont formé ces mêmes collections que le Google Cultural Institute négocie et accumule dans sa base de données.  
Qui colonise les colons ? C'est une problématique très difficile que j'ai soulevée précédemment dans un essai dédié au Google Cultural Institute, Alfred Russel Wallace et les pulsions colonialistes derrière les fièvres d'archivage du 19e et du 20e siècles. Je n'ai pas encore de réponse. Pourtant, une critique du Google Cultural Institute dans laquelle ses motivations sont interprétées comme simplement colonialistes serait trompeuse et contreproductive. Leur but n'est pas d'asservir et d'exploiter la population tout entière et ses ressources afin d'imposer une nouvelle idéologie et de civiliser les barbares dans la même optique que celle des pays européens durant la colonisation. De plus, cela serait injuste et irrespectueux vis-à-vis de tous ceux qui subissent encore les effets permanents de la colonisation, exacerbés par l'expansion de la mondialisation économique.
+
Qui colonise les colons ? C'est une problématique très difficile que j'ai soulevée précédemment dans un essai dédié au Google Cultural Institute, Alfred Russel Wallace et les pulsions colonialistes derrière les fièvres d'archivage du 19e et du 20e siècles. Je n'ai pas encore de réponse. Pourtant, une critique du Google Cultural Institute dans laquelle ses motivations sont interprétées comme simplement colonialistes serait trompeuse et contre-productive. Leur but n'est pas d'asservir et d'exploiter la population tout entière et ses ressources afin d'imposer une nouvelle idéologie et de civiliser les barbares dans la même optique que celle des pays européens durant la colonisation. De plus, cela serait injuste et irrespectueux vis-à-vis de tous ceux qui subissent encore les effets permanents de la colonisation, exacerbés par l'expansion de la mondialisation économique.
  
Selon moi, l'assemblage de la technologie et de la science qui a produit le savoir à l'origine de la création d'entités telles que Google et ses dérivés, comme le Cultural Institute, ainsi que la portée de son impact sur une société où la technologie de l'information est la forme de technologie dominante font du technocolonialisme un terme plus précis pour décrire les interventions culturelles de Google.  
+
Selon moi, l'assemblage de la technologie et de la science qui a produit le savoir à l'origine de la création d'entités telles que Google et de ses dérivés, comme le Cultural Institute; ainsi que la portée de son impact sur une société où la technologie de l'information est la forme de technologie dominante, font de "technocolonialisme" un terme plus précis pour décrire les interventions culturelles de Google.  
Même si la technocolonilisation partage de nombreux traits et éléments avec le projet colonial, comme l'exploitation des matériaux nécessaires à la production d'informations et aux technologies médiatiques, ainsi que les conflits qui en découlent, les technologies de l'information sont tout de même différentes des navires et des canons. Cependant, la fonction commerciale des technologies maritimes est identique aux libres (comme dans marché libre) services déployés par les drones de Google ou Facebook qui fournissent internet à l'Afrique, même si l'aspect en réseau des technologies de l'information est largement différent en matière d'infrastructure.
+
Même si la technocolonilisation partage de nombreux traits et éléments avec le projet colonial, comme l'exploitation des matériaux nécessaires à la production d'informations et de technologies médiatiques - ainsi que les conflits qui en découlent - les technologies de l'information sont tout de même différentes des navires et des canons. Cependant, la fonction commerciale des technologies maritimes est identique aux services libres - comme dans libre échange  - déployés par les drones de Google ou Facebook qui fournissent internet à l'Afrique, même si la  mise en réseau des technologies de l'information est largement différent en matière d'infrastructure.
  
Il n'existe pas de définition officielle du technocolonialisme, mais il est important de le comprendre comme une continuité de l'idée des Lumières qui a donné naissance au désir de rassembler, d'organiser et des gérer les informations au 19e siècle. Mon utilisation de ce terme veut souligner et situer l'accumulation contemporaine ainsi que la gestion de l'information et des données au sein du paysage scientifique dirigé par « le profit avant tout » comme une « extension logique de la valeur du surplus accumulée à travers le colonialisme et l'esclavage ».<ref>Davis, Heather & Turpin, Etienne, eds. Art in the Antropocene (Londres : Open Humanities Press. 2015), 7</ref>
+
Il n'existe pas de définition officielle du technocolonialisme, mais il est important de le comprendre comme une continuité des idées des Lumières qui a été à l'origine du désir de rassembler, d'organiser et de gérer les informations au 19e siècle. Mon utilisation de ce terme a pour objectif de souligner et de situer l'accumulation contemporaine, ainsi que la gestion de l'information et des données au sein d'un paysage scientifique dirigé par l'idée « du profit avant tout » comme une « extension logique de la valeur du surplus accumulée à travers le colonialisme et l'esclavage ».<ref>Davis, Heather & Turpin, Etienne, eds. Art in the Antropocene (Londres : Open Humanities Press. 2015), 7</ref>
  
Contrairement à l'époque coloniale, dans le technocolonialisme contemporain, la narration n'est pas la suprématie d'une culture humaine spécifique. La culture technologique est le sauveur. Peu importe que vous soyez musulman, français ou maya, l'objectif est d'obtenir les meilleures technologies pour la transformer en données, la classifier, produire un contenu à partir de celle-ci et créer des expériences pouvant être monétisées.
+
Contrairement à l'époque coloniale, dans le technocolonialisme contemporain, la narration n'est pas la suprématie d'une culture humaine spécifique. La culture technologique est le sauveur. Peu importe que vous soyez musulman, français ou maya, l'objectif est d'obtenir les meilleures technologies pour transformer la vie en données, les classifier, produire un contenu à partir de celles-ci et créer des expériences pouvant être monétisées.
  
 
En toute logique, pour Google, une entreprise dont la mission est d'organiser les informations du monde en vue de générer un profit, les institutions qui étaient auparavant chargées de l'organisation de la connaissance du monde constituent des partenaires idéaux. Cependant, comme indiqué plus tôt, l'engagement du Google Cultural Institute à rassembler les informations des musées créés durant la période coloniale afin d'élever une certaine culture et une manière supérieure de voir le monde est paradoxal. Aujourd'hui, nous sommes au courant et nous sommes capables de défier les narrations dominantes autour du patrimoine culturel, car ces institutions ont un véritable récit de l'histoire qui ne se limite pas à la production de la section « à propos » d'un site internet, comme celui du Google Cultural Institute.  
 
En toute logique, pour Google, une entreprise dont la mission est d'organiser les informations du monde en vue de générer un profit, les institutions qui étaient auparavant chargées de l'organisation de la connaissance du monde constituent des partenaires idéaux. Cependant, comme indiqué plus tôt, l'engagement du Google Cultural Institute à rassembler les informations des musées créés durant la période coloniale afin d'élever une certaine culture et une manière supérieure de voir le monde est paradoxal. Aujourd'hui, nous sommes au courant et nous sommes capables de défier les narrations dominantes autour du patrimoine culturel, car ces institutions ont un véritable récit de l'histoire qui ne se limite pas à la production de la section « à propos » d'un site internet, comme celui du Google Cultural Institute.  
« Ce que les musées devraient peut-être faire, c'est faire prendre conscience aux visiteurs que ce n'est pas la seule manière de voir les choses. Que le musée, à savoir l'installation, la disposition et la collection, possède une histoire et qu'il dispose également d'un bagage idéologique »[8]. Cependant, le Google Cultural Institute n'est pas un musée, c'est une base de données disposant d'une interface qui permet de parcourir le contenu culturel. Contrairement aux prestigieux musées avec lesquels il collabore, il manque d'une histoire située dans un discours culturel spécifique. Il s'agit d'objets d'art, de merveilles du monde et de moments historiques au sens large. La mission du Google Cultural Institute est clairement commerciale et philanthropique, mais celui-ci manque d'un point de vue et d'une position définie vis-à-vis du matériel culturel qu'il traite. Ce n'est pas surprenant puisque Google a toujours évité de prendre position, tout est question de technodéterminisme et de la noble mission d'organiser les informations du monde afin de le rendre meilleur. Cependant, « la négociation et le rassemblement d'informations sont une forme dangereuse de technocolonialisme ».<ref>Bush, Randy. Psg.com On techno-colonialism. (blog) 13 juin 2015. Consulté le 22 décembre 2015 https://psg.com/on-technocolonialism.html</ref>
+
« Ce que les musées devraient peut-être faire, c'est amener les visiteurs à prendre conscience que ce n'est pas la seule manière de voir les choses. Que le musée, à savoir l'installation, la disposition et la collection, possède une histoire et qu'il dispose également d'un bagage idéologique »[8]. Cependant, le Google Cultural Institute n'est pas un musée, c'est une base de données disposant d'une interface qui permet de parcourir le contenu culturel. Contrairement aux prestigieux musées avec lesquels il collabore, il manque d'une histoire située dans un discours culturel spécifique. Il s'agit d'objets d'art, de merveilles du monde et de moments historiques au sens large. La mission du Google Cultural Institute est clairement commerciale et philanthropique, mais celui-ci manque d'un point de vue et d'une position définie vis-à-vis du matériel culturel qu'il traite. Ce n'est pas surprenant puisque Google a toujours évité de prendre position, tout est question de technodéterminisme et de la noble mission d'organiser les informations du monde afin de le rendre meilleur. Cependant, « la négociation et le rassemblement d'informations sont une forme dangereuse de technocolonialisme ».<ref>Bush, Randy. Psg.com On techno-colonialism. (blog) 13 juin 2015. Consulté le 22 décembre 2015 https://psg.com/on-technocolonialism.html</ref>
  
 
En cherchant une narration culturelle dépassant l'idéologie californienne, le moteur de recherche d'Alphabet a trouvé dans Paul Otlet et le Mundaneum la couverture parfaite pour intégrer ses services philanthropiques dans l'histoire de la science de l'information, au-delà de la Silicon Valley. Après tout, ils comprennent que « la possession des narrations historiques et de leurs corrélats matériels devient un outil de manifestation et de réalisation des revendications économiques ».<ref>Starzmann, Maria Theresia. « Cultural Imperialism and Heritage Politics in the Event of Armed Conflict: Prospects for an ‘Activist Archaeology’ ». Archeologies. Vol. 4 n° 3 (2008):376</ref>
 
En cherchant une narration culturelle dépassant l'idéologie californienne, le moteur de recherche d'Alphabet a trouvé dans Paul Otlet et le Mundaneum la couverture parfaite pour intégrer ses services philanthropiques dans l'histoire de la science de l'information, au-delà de la Silicon Valley. Après tout, ils comprennent que « la possession des narrations historiques et de leurs corrélats matériels devient un outil de manifestation et de réalisation des revendications économiques ».<ref>Starzmann, Maria Theresia. « Cultural Imperialism and Heritage Politics in the Event of Armed Conflict: Prospects for an ‘Activist Archaeology’ ». Archeologies. Vol. 4 n° 3 (2008):376</ref>
Line 37: Line 37:
 
[[file:Doodle.png|500px]]
 
[[file:Doodle.png|500px]]
  
À l'occasion du 147e anniversaire de Paul Otlet, un Doodle sur la page d'Alphabet épelait le nom de son entreprise en utilisant « les tiroirs du Mundaneum » pour former le mot G O O G L E : « Aujourd'hui, Doodle rend hommage au travail pionnier de Paul sur le Mundaneum. La collection de connaissances emmagasinées dans les tiroirs du Mundaneum constitue le travail fondamental de tout ce qu'il se passe chez Google. Dans les premiers essais, vous pouvez voir le concept prendre vie. »<ref>Google. Mundaneum co-founder Paul Otlet's 147th Birthday (blog) 23 août, 2015. Consulté le 22 décembre 2015 http://www.google.com/doodles/mundaneum-co-founder-paul-otlets-147th-birthday</ref>
+
À l'occasion du 147e anniversaire de Paul Otlet, un Doodle sur la page d'Alphabet épelait le nom de son entreprise en utilisant « les tiroirs du Mundaneum » pour former le mot G O O G L E : « Aujourd'hui, Doodle rend hommage au travail pionnier de Paul sur le Mundaneum. La collection de connaissances emmagasinées dans les tiroirs du Mundaneum constituent un travail fondamental pour tout ce qui se fait chez Google. Dès les premiers essais, vous pouvez voir ce concept prendre vie. »<ref>Google. Mundaneum co-founder Paul Otlet's 147th Birthday (blog) 23 août, 2015. Consulté le 22 décembre 2015 http://www.google.com/doodles/mundaneum-co-founder-paul-otlets-147th-birthday</ref>
  
 
== III. Google Cultural Institute ==
 
== III. Google Cultural Institute ==
  
La dématérialisation des collections publiques à l'aide d'une infrastructure et de services financés par des acteurs privés, tels que le GCI, doit être questionnée et analysée plus en profondeur dans le contexte d'institutions hétérotopes pour comprendre les nouvelles formes prises par une tension infinie entre connaissance/pouvoir au cœur d'un archivage contemporain, où l'architecture de l'interface remplace et agit au nom du musée et où le visiteur est réduit aux doigts d'un utilisateur capable de parcourir un nombre infini de biens culturels.  
+
La dématérialisation des collections publiques à l'aide d'une infrastructure et de services financés par des acteurs privés, tels que le GCI, doit être questionnée et analysée plus en profondeur par des institutions hétérotopes pour comprendre les nouvelles formes prises par une tension infinie entre connaissance/pouvoir au cœur d'un archivage contemporain, où l'architecture de l'interface remplace et agit au nom du musée et où le visiteur est réduit aux doigts d'un utilisateur capable de parcourir un nombre infini de biens culturels.  
 
À l'époque où les institutions culturelles devraient être décolonisées plutôt que googlifiées, il est capital d'aborder la question d'un projet tel que le Google Cultural Institute et son expansion continue et inversement proportionnelle à l'échec des gouvernements et à la passivité des institutions séduites par les gadgets<ref>ex. https://www.google.com/culturalinstitute/thelab/#experiments</ref>.
 
À l'époque où les institutions culturelles devraient être décolonisées plutôt que googlifiées, il est capital d'aborder la question d'un projet tel que le Google Cultural Institute et son expansion continue et inversement proportionnelle à l'échec des gouvernements et à la passivité des institutions séduites par les gadgets<ref>ex. https://www.google.com/culturalinstitute/thelab/#experiments</ref>.
  
Line 54: Line 54:
 
[[file:Schmidt.png|500px]]
 
[[file:Schmidt.png|500px]]
  
Un bulletin d'informations du Wall Street Journal<ref>13. Lavallee, Andrew. « Google CEO: A New Iraq Means Business Opportunities. » Wall Street Journal. 24 novembre 2009 http://blogs.wsj.com/digits/2009/11/24/google-ceo-a-new-iraq-means-business-opportunities/</ref> ainsi qu'un rapport de l'AP Youtube<ref>14. Associated Press. Google Documents Iraqi Museum Treasures (vidéo en ligne 24 novembre 2009) https://www.youtube.com/watch?v=vqtgtdBvA9k</ref> confirment le nouveau projet de Google dans le domaine de collections historiques. Le président exécutif d'Alphabet déclare : « En rendant disponibles les images et les idées de notre civilisation, depuis son origine, pour un milliard de personnes à travers le monde, je ne peux pas imaginer une meilleure manière d'utiliser notre temps et nos ressources. »
+
Un bulletin d'informations du Wall Street Journal<ref>13. Lavallee, Andrew. « Google CEO: A New Iraq Means Business Opportunities. » Wall Street Journal. 24 novembre 2009 http://blogs.wsj.com/digits/2009/11/24/google-ceo-a-new-iraq-means-business-opportunities/</ref> ainsi qu'un rapport de l'AP Youtube<ref>14. Associated Press. Google Documents Iraqi Museum Treasures (vidéo en ligne 24 novembre 2009) https://www.youtube.com/watch?v=vqtgtdBvA9k</ref> confirment le nouveau projet de Google dans le domaine de collections historiques. Le président exécutif d'Alphabet déclare : «  je ne peux pas imaginer une meilleure manière d'utiliser notre temps et nos ressources qu'en rendant disponibles les images et les idées de notre civilisation, depuis son origine, pour un milliard de personnes à travers le monde. »
  
 
Un compte rendu détaillé de la réflexion de cette visite, son contexte et son programme se trouvent dans ''Powered by Google: Widening Access and Tightening Corporate Control''. (Schiller & Yeo 2014)  
 
Un compte rendu détaillé de la réflexion de cette visite, son contexte et son programme se trouvent dans ''Powered by Google: Widening Access and Tightening Corporate Control''. (Schiller & Yeo 2014)  
Line 82: Line 82:
 
==== Le Google Art Project est lancé à la Tate London. ====
 
==== Le Google Art Project est lancé à la Tate London. ====
  
En février, le nouveau « produit » a été officiellement présenté. La présentation<ref>19. Google Art Project. Art Project V1 - Launch Event at Tate Britain. (vidéo en ligne le 1er février 2011) https://www.youtube.com/watch?v=NsynsSWVvnM</ref> souligne que l'idée a commencé avec un projet 20 %, un projet qui n'émanait donc pas d'une demande commerciale.  
+
En février, le nouveau « produit » a été officiellement présenté. La présentation<ref>19. Google Art Project. Art Project V1 - Launch Event at Tate Britain. (vidéo en ligne le 1er février 2011) https://www.youtube.com/watch?v=NsynsSWVvnM</ref> souligne que l'idée a commencé avec un projet 20 %, un projet qui n'émanait donc pas d'un mandat d'entreprise.  
  
D'après la section « Our Story »<ref>Google Cultural Institute. Consulté le 18 décembre 2015. https://www.google.com/culturalinstitute/about/partners/ </ref> du Google Cultural Institute, l'histoire du Google Art Project commence avec l'intégration de 140 000 pièces du Yad Vashem World Holocaust Centre, suivie de l'intégration des Nelson Mandela Archives dans la section Historical Moments du Google Cultural Institute.
+
D'après la section « Our Story »<ref>Google Cultural Institute. Consulté le 18 décembre 2015. https://www.google.com/culturalinstitute/about/partners/ </ref> du Google Cultural Institute, l'histoire du Google Art Project commence avec l'intégration de 140 000 pièces du Yad Vashem World Holocaust Centre, suivie de l'intégration des archives de Nelson Mandela dans la section "Historical Moments" du Google Cultural Institute.
  
 
Plus tard au mois d'août, Eric Schmidt déclara que l'éducation devrait rassembler l'art et la science comme lors des « jours glorieux de l'époque victorienne ».<ref>Robinson, James. « Eric Schmidt, chairman of Google, condemns British education system » The Guardian. 26 août 2011 http://www.theguardian.com/technology/2011/aug/26/eric-schmidt-chairman-google-education </ref>
 
Plus tard au mois d'août, Eric Schmidt déclara que l'éducation devrait rassembler l'art et la science comme lors des « jours glorieux de l'époque victorienne ».<ref>Robinson, James. « Eric Schmidt, chairman of Google, condemns British education system » The Guardian. 26 août 2011 http://www.theguardian.com/technology/2011/aug/26/eric-schmidt-chairman-google-education </ref>
Line 142: Line 142:
 
==== Le Google Cultural Institute poursuit son expansion. ====
 
==== Le Google Cultural Institute poursuit son expansion. ====
  
D'après la section « Our Story » du Google Cultural Institute, le projet Street Art contient à présent 10 000 pièces. Une nouvelle extension affiche l'art du Google Art Project dans le navigateur Chrome et « les amateurs d'art peuvent porter une œuvre au poignet grâce à l'art Android ». Au mois d'août, le projet disposait de 850 partenaires utilisant ses outils, de 4,7 millions de pièces dans sa collection et de plus de 1 500 expositions organisées.  
+
D'après la section « Our Story » du Google Cultural Institute, le projet Street Art contient à présent 10 000 pièces. Une nouvelle extension affiche les oeuvres d'art du Google Art Project dans le navigateur Chrome et « les amateurs d'art peuvent porter une œuvre au poignet grâce à l'art Android ». Au mois d'août, le projet disposait de 850 partenaires utilisant ses outils, de 4,7 millions de pièces dans sa collection et de plus de 1 500 expositions organisées.  
  
 
==== Transparency International révèle que Google est le deuxième plus grand lobbyiste à Bruxelles. <ref>Transparency International. Lobby meetings with EU policy-makers dominated by corporate interests (blog) 24 juin 2015. Consulté le mardi 22 décembre 2015. http://www.transparency.org/news/pressrelease/lobby_meetings_with_eu_policy_makers_dominated_by_corporate_interests</ref>====  
 
==== Transparency International révèle que Google est le deuxième plus grand lobbyiste à Bruxelles. <ref>Transparency International. Lobby meetings with EU policy-makers dominated by corporate interests (blog) 24 juin 2015. Consulté le mardi 22 décembre 2015. http://www.transparency.org/news/pressrelease/lobby_meetings_with_eu_policy_makers_dominated_by_corporate_interests</ref>====  
Line 150: Line 150:
 
==== Alphabet Inc. est créé le 2 octobre. ====
 
==== Alphabet Inc. est créé le 2 octobre. ====
  
« Alphabet Inc. (connu sous le nom d'Alphabet) est un conglomérat multinational américain créé en 2015 en tant que société mère de Google et de plusieurs entreprises appartenant auparavant à Google ou y étant liées. »<ref>Wikipedia, The Free Encyclopedia. s.v. “Alphabet Inc,” (consulté le 25 janvier 2016, https://en.wikipedia.org/wiki/Alphabet_Inc.</ref>
+
« Alphabet Inc. (connu sous le nom d'Alphabet) est un conglomérat multinational américain créé en 2015 pour être la société mère de Google et de plusieurs entreprises appartenant auparavant à Google ou y étant liées. »<ref>Wikipedia, The Free Encyclopedia. s.v. “Alphabet Inc,” (consulté le 25 janvier 2016, https://en.wikipedia.org/wiki/Alphabet_Inc.</ref>
  
 
==== Le Doodle Paul Otlet et les expositions Mundaneum-Google. ====
 
==== Le Doodle Paul Otlet et les expositions Mundaneum-Google. ====

Revision as of 17:10, 26 May 2016


Geraldine Juárez

I. L'organisation de l'information n'est jamais innocente

Il y a six ans, Google, une entreprise d'Alphabet a lancé un nouveau projet : le Google Art Project. L'histoire officielle, celle écrite par Google et distribuée principalement à travers des communiqués de presse sur mesure et de brèves informations commerciales, nous dit que tout a commencé « en 2010, avec un projet ou Google intervenait à 20%, qui fut présenté au public pour la première fois en 2011. Il s'agissait de 17 musées réunis dans une plateforme en ligne très intéressante afin de permettre aux utilisateurs de découvrir l'art d'une manière tout à fait nouvelle et différente. »[1] Tandis que Google Books faisait face à des problèmes d'ordre légal et que la Commission européenne lançait son enquête antitrust contre Google en 2010, le Google Art Project prenait, non pas par hasard, de l'ampleur. Cela conduisit à la création du Google Art Institute dont le siège se trouve à Paris et « dont la mission est de rendre la culture mondiale accessible en ligne ».[2]

Le Google Cultural Institute est clairement divisé en sections : Art Project, Historical Moments et World Wonders. Cela correspond dans les grandes lignes à beaux-arts, histoire du monde et matériel culturel. Techniquement, le Google Cultural Institute peut être décrit comme une base de données qui alimente un dépositaire d'images haute résolution représentant des objets d'art, des objets, des documents, des éphémères ainsi que d'informations à propos, et provenant, de leurs « partenaires » - les musées publics, les galeries et les institutions culturelles qui offrent ce matériel culturel -des visites en 3D et des cartes faites à partir de "street view". Pour le moment, le Google Cultural Institute compte 177 reproductions numériques d'une sélection de peintures dans une résolution de l'ordre des giga pixels et 320 différents objets en 3D ainsi que de multiples diapositives thématiques choisies en collaboration avec leurs partenaires ou par leurs utilisateurs.

Selon leur site, dans leur « Lab », ils développent une « nouvelle technologie afin d'aider leurs partenaires à publier leurs collections en ligne et à toucher de nouveaux publics, comme l'ont fait les initiatives du Google Art Project, Historic Moments et Words Wonders. » Ce n'est pas un hasard que ces services soient proposés comme une oeuvre philanthropique aux institutions publiques qui sont de plus en plus amenées à justifier leur existence face aux réductions budgétaires et aux autres exigences en matière de gestion des politiques d'austérité en Europe et ailleurs. « Il est peu probable et même impensable que [le Google Cultural Institute] fasse disparaitre la famine chronique des institutions culturelles de service public causée par la politique et présente même dans les pays riches »[3]. Il est important de comprendre que Google est réellement en train de financer l'infrastructure technique et le travail nécessaire à la transformation de la culture en données. De cette manière, Google s'assure que la culture peut être facilement gérée et nourrir toute sortes de produits nécessaires à la ville néolibérale, afin de promouvoir et d'exploiter ces « biens » culturels, et de soutenir la compétition avec d'autres centres urbains au niveau mondial, mais également l'instatiable apétit d'informations de Google.

Le dirigeant du Google Cultural Institute est conscient qu'il existe un grand nombre d'interrogations autour de leurs activités, cependant, Alphabet a choisi d'appeler les critiques légitimes: des malentendus ; « Notre plus grand combat est ce malentendu permanent sur les raisons de l'existence du Cultural Institute »[4] Le Google Cultural Institute, comme beaucoup d'autres efforts culturels de Google, tels que Google Books et leur exposition artistique Digital Revolution, a été le sujet de quelques critiques bien nécessaires, comme Powered by Google: Widening Access and Tightening Corporate Control (Schiller & Yeo 2014); un compte rendu détaillé des origines de cette intervention culturelle et de son rôle dans la résurgence du capitalisme social: « là où les gens sont renvoyés aux corporations plutôt qu'aux États pour des services qu'ils reçoivent ; là où le capital des entreprises a l'habitude de se donner le droit de négocier le discours public ; et où l'histoire et l'art restent saturés par les préférences et les priorités des classes de l'élite sociale. »[5]

Connu comme l'un, peut-être le seul essai d'analyse de l'utilisation des informations par Google et de la rhétorique de démocratisation se trouvant en amont pour réorganiser les institutions publiques culturelles en un « espace de profit », le texte de Schiller & Yeo est fondamental pour la compréhension de l'évolution du Google Cultural Institute dans le contexte historique du capitalisme numérique, où la dépendance mondiale aux technologies de l'information est directement liée à la crise actuelle d'accumulation et, où la fièvre d'archivage de Google « évince sa portée culturelle et idéologique à couper le souffle ».[6]

II. Qui colonise les colons ?

Le Google Cultural Institute est un sujet de débat intéressant puisqu'il reflète les pulsions colonialistes ancrées dans les désirs scientifiques et économiques qui ont formé ces mêmes collections que le Google Cultural Institute négocie et accumule dans sa base de données. Qui colonise les colons ? C'est une problématique très difficile que j'ai soulevée précédemment dans un essai dédié au Google Cultural Institute, Alfred Russel Wallace et les pulsions colonialistes derrière les fièvres d'archivage du 19e et du 20e siècles. Je n'ai pas encore de réponse. Pourtant, une critique du Google Cultural Institute dans laquelle ses motivations sont interprétées comme simplement colonialistes serait trompeuse et contre-productive. Leur but n'est pas d'asservir et d'exploiter la population tout entière et ses ressources afin d'imposer une nouvelle idéologie et de civiliser les barbares dans la même optique que celle des pays européens durant la colonisation. De plus, cela serait injuste et irrespectueux vis-à-vis de tous ceux qui subissent encore les effets permanents de la colonisation, exacerbés par l'expansion de la mondialisation économique.

Selon moi, l'assemblage de la technologie et de la science qui a produit le savoir à l'origine de la création d'entités telles que Google et de ses dérivés, comme le Cultural Institute; ainsi que la portée de son impact sur une société où la technologie de l'information est la forme de technologie dominante, font de "technocolonialisme" un terme plus précis pour décrire les interventions culturelles de Google. Même si la technocolonilisation partage de nombreux traits et éléments avec le projet colonial, comme l'exploitation des matériaux nécessaires à la production d'informations et de technologies médiatiques - ainsi que les conflits qui en découlent - les technologies de l'information sont tout de même différentes des navires et des canons. Cependant, la fonction commerciale des technologies maritimes est identique aux services libres - comme dans libre échange - déployés par les drones de Google ou Facebook qui fournissent internet à l'Afrique, même si la mise en réseau des technologies de l'information est largement différent en matière d'infrastructure.

Il n'existe pas de définition officielle du technocolonialisme, mais il est important de le comprendre comme une continuité des idées des Lumières qui a été à l'origine du désir de rassembler, d'organiser et de gérer les informations au 19e siècle. Mon utilisation de ce terme a pour objectif de souligner et de situer l'accumulation contemporaine, ainsi que la gestion de l'information et des données au sein d'un paysage scientifique dirigé par l'idée « du profit avant tout » comme une « extension logique de la valeur du surplus accumulée à travers le colonialisme et l'esclavage ».[7]

Contrairement à l'époque coloniale, dans le technocolonialisme contemporain, la narration n'est pas la suprématie d'une culture humaine spécifique. La culture technologique est le sauveur. Peu importe que vous soyez musulman, français ou maya, l'objectif est d'obtenir les meilleures technologies pour transformer la vie en données, les classifier, produire un contenu à partir de celles-ci et créer des expériences pouvant être monétisées.

En toute logique, pour Google, une entreprise dont la mission est d'organiser les informations du monde en vue de générer un profit, les institutions qui étaient auparavant chargées de l'organisation de la connaissance du monde constituent des partenaires idéaux. Cependant, comme indiqué plus tôt, l'engagement du Google Cultural Institute à rassembler les informations des musées créés durant la période coloniale afin d'élever une certaine culture et une manière supérieure de voir le monde est paradoxal. Aujourd'hui, nous sommes au courant et nous sommes capables de défier les narrations dominantes autour du patrimoine culturel, car ces institutions ont un véritable récit de l'histoire qui ne se limite pas à la production de la section « à propos » d'un site internet, comme celui du Google Cultural Institute. « Ce que les musées devraient peut-être faire, c'est amener les visiteurs à prendre conscience que ce n'est pas la seule manière de voir les choses. Que le musée, à savoir l'installation, la disposition et la collection, possède une histoire et qu'il dispose également d'un bagage idéologique »[8]. Cependant, le Google Cultural Institute n'est pas un musée, c'est une base de données disposant d'une interface qui permet de parcourir le contenu culturel. Contrairement aux prestigieux musées avec lesquels il collabore, il manque d'une histoire située dans un discours culturel spécifique. Il s'agit d'objets d'art, de merveilles du monde et de moments historiques au sens large. La mission du Google Cultural Institute est clairement commerciale et philanthropique, mais celui-ci manque d'un point de vue et d'une position définie vis-à-vis du matériel culturel qu'il traite. Ce n'est pas surprenant puisque Google a toujours évité de prendre position, tout est question de technodéterminisme et de la noble mission d'organiser les informations du monde afin de le rendre meilleur. Cependant, « la négociation et le rassemblement d'informations sont une forme dangereuse de technocolonialisme ».[8]

En cherchant une narration culturelle dépassant l'idéologie californienne, le moteur de recherche d'Alphabet a trouvé dans Paul Otlet et le Mundaneum la couverture parfaite pour intégrer ses services philanthropiques dans l'histoire de la science de l'information, au-delà de la Silicon Valley. Après tout, ils comprennent que « la possession des narrations historiques et de leurs corrélats matériels devient un outil de manifestation et de réalisation des revendications économiques ».[9]

Après avoir établi un centre de données dans la ville belge de Mons, ville du Mundaneum, Google a offert son soutien à « l'aventure Mons 2015, en particulier en travaillant avec nos partenaires de longue date, les archives du Mundaneum. Plus d'un siècle auparavant, deux visionnaires belges ont imaginé l'architecture du World Wide Web d'hyperliens et d'indexation de l'information, non pas sur des ordinateurs, mais sur des cartes de papier. Leur création était appelée Mundaneum. »[10]

Doodle.png

À l'occasion du 147e anniversaire de Paul Otlet, un Doodle sur la page d'Alphabet épelait le nom de son entreprise en utilisant « les tiroirs du Mundaneum » pour former le mot G O O G L E : « Aujourd'hui, Doodle rend hommage au travail pionnier de Paul sur le Mundaneum. La collection de connaissances emmagasinées dans les tiroirs du Mundaneum constituent un travail fondamental pour tout ce qui se fait chez Google. Dès les premiers essais, vous pouvez voir ce concept prendre vie. »[11]

III. Google Cultural Institute

La dématérialisation des collections publiques à l'aide d'une infrastructure et de services financés par des acteurs privés, tels que le GCI, doit être questionnée et analysée plus en profondeur par des institutions hétérotopes pour comprendre les nouvelles formes prises par une tension infinie entre connaissance/pouvoir au cœur d'un archivage contemporain, où l'architecture de l'interface remplace et agit au nom du musée et où le visiteur est réduit aux doigts d'un utilisateur capable de parcourir un nombre infini de biens culturels. À l'époque où les institutions culturelles devraient être décolonisées plutôt que googlifiées, il est capital d'aborder la question d'un projet tel que le Google Cultural Institute et son expansion continue et inversement proportionnelle à l'échec des gouvernements et à la passivité des institutions séduites par les gadgets[12].

Ojhr.png

Cependant, le dialogue est fragmenté entre les comptes rendus académiques, les communiqués de presse, les interventions artistiques isolées, les conférences spécialisées et les bulletins d'informations. Selon Femke Snelting, nous devons « trouver la patience de construire une relation à ces théories de manière cohérente ». Pour ce faire, nous devons approfondir et assembler un meilleur compte rendu de l'histoire du Google Cultural Institute. Construite à partir du texte phare de Schiller & Yeo, la ligne du temps suivante est ma contribution à cette tâche et à une tentative d'assembler des morceaux en les situant dans un contexte politique et économique plus large allant au-delà de l'histoire officielle racontée par le Google Cultural Institute. Une inspection plus minutieuse des événements révèle que l'escalade des interventions culturelles d'Alphabet se produit généralement après l'apparition d'un défi juridique pour l'hégémonie économique en Europe.

2009

Eric Schmidt visite l'Irak

Schmidt.png

Un bulletin d'informations du Wall Street Journal[13] ainsi qu'un rapport de l'AP Youtube[14] confirment le nouveau projet de Google dans le domaine de collections historiques. Le président exécutif d'Alphabet déclare : «  je ne peux pas imaginer une meilleure manière d'utiliser notre temps et nos ressources qu'en rendant disponibles les images et les idées de notre civilisation, depuis son origine, pour un milliard de personnes à travers le monde. »

Un compte rendu détaillé de la réflexion de cette visite, son contexte et son programme se trouvent dans Powered by Google: Widening Access and Tightening Corporate Control. (Schiller & Yeo 2014)

La France réagit à l'encontre de Google Books

Concernant le conflit impliquant Google Books en Europe, Reuters a déclaré qu'en 2009, l'ancien président français, Nicolas Sarkozy « avait promis des centaines de millions d'euros à un programme de numérisation distinct, disant qu'il ne permettrait pas à la France “d'être dépouillée de son patrimoine au profit d'une grande entreprise, peu importe si celle-ci était sympathique, grande ou américaine.” »[15]

Cependant, même si le programme réactionnaire et nationaliste de Nicolas Sarkozy ne doit pas être félicité, il est important de noter que la première attaque ouverte à l'encontre du programme culturel de Google est venue du gouvernement français. Quatre ans plus tard, le Google Cultural Institute établissait son siège à Paris.

2010

La Commission européenne lance une enquête antitrust à l'encontre de Google.

La Commission européenne a décidé d'ouvrir une enquête antitrust à partir des allégations selon lesquelles Google Inc. aurait abusé de sa position dominante de moteur de recherche, en violation avec le règlement de l'Union européenne (Article 102 TFUE). L'ouverture de procédures formelles fait suite aux plaintes déposées par des fournisseurs de service de recherche relatives à un traitement défavorable de leurs services dans les résultats de recherche gratuits et payants de Google, ainsi qu'au placement préférentiel des propres services de Google. Le lancement des procédures ne signifie pas que la Commission dispose d'une quelconque preuve d'infraction. Cela signifie seulement que la Commission va mener une enquête poussée et prioritaire sur l'affaire.[16]

Le Google Art Project a commencé comme projet 20 % sous la direction d'Amit Sood.

D'après The Guardian[17], ainsi que d'autres bulletins d'informations, le projet culturel de Google a été lancé par des « googleurs » passionnés d'art.

Google annonce son projet de construction d'un European Cultural Center en France.

Faisant référence à la France comme à l'un des plus importants centres pour la culture et la technologie, le PDG de Google, Eric Schmidt, a annoncé officiellement la création d'un centre « dédié à la technologie, particulièrement en faveur de la promotion des cultures européennes passées, présentes et futures ».[18]

2011

Le Google Art Project est lancé à la Tate London.

En février, le nouveau « produit » a été officiellement présenté. La présentation[19] souligne que l'idée a commencé avec un projet 20 %, un projet qui n'émanait donc pas d'un mandat d'entreprise.

D'après la section « Our Story »[20] du Google Cultural Institute, l'histoire du Google Art Project commence avec l'intégration de 140 000 pièces du Yad Vashem World Holocaust Centre, suivie de l'intégration des archives de Nelson Mandela dans la section "Historical Moments" du Google Cultural Institute.

Plus tard au mois d'août, Eric Schmidt déclara que l'éducation devrait rassembler l'art et la science comme lors des « jours glorieux de l'époque victorienne ».[21]

2012

Les autorités des données de l'UE lancent une nouvelle enquête sur Google et ses nouveaux termes d'utilisation.

À la demande des autorités françaises, l'Union européenne lance une enquête à l'encontre de Google concernant une violation des données privées causée par les nouveaux termes d'utilisation publiés par Google le 1er mars 2012.[22]

Le Google Cultural Institute continue à numériser les « biens » culturels.

D'après le site du Google Cultural Institute, 151 partenaires ont rejoint le Google Art Project, y compris le Musée d'Orsay en France. La section World of Wonders est lancée avec des partenariats comme celui de l'UNESCO. Au mois d'octobre, la plateforme avait changé d'image et était relancée avec plus de 400 partenaires.

2013

Le siège du Google Cultural Institute ouvre à Paris.

Le 10 décembre, le nouveau siège français ouvre au numéro 8 rue de Londres. La ministre française, Aurélie Filippetti, annule sa participation à l'événement, car elle « ne souhaite pas apparaitre comme une garantie à une opération qui soulève encore un certain nombre de questions ».[23]

Les autorités fiscales britanniques lancent une enquête sur le plan fiscal de Google.

L'enquêteur du HM Customs and Revenue Committee estime que les opérations fiscales de Google au Royaume-Uni réalisées via l'Irlande sont « fourbes, calculées et, selon moi, contraires à l'éthique ».[24]

2014

Concernant le « droit à l'oubli », la Cour de justice de l'UE statue contre Google.

La décision controversée tient les moteurs de recherche responsables des données personnelles qu'ils gèrent. Conformément à la loi européenne, la Cour a statué « que l'opérateur est, dans certaines circonstances, obligé de retirer des liens vers des sites internet publiés par un parti tiers et contenant des informations liées à une personne et apparaissant dans la liste des résultats suite à une recherche basée sur le nom de cette personne. La Cour établit clairement qu'une telle obligation peut également exister dans un cas où le nom, ou l'information, n'est pas effacé préalablement de ces pages internet, et même, comme cela peut être le cas, lorsque leur publication elle-même est légale. »[25]

Révolution numérique au Barbican, Royaume-Uni

Google sponsorise l'exposition Digital Revolution[26] et les œuvres commissionnées sous le nom « Dev-art: art made with code.[27] ». Le Tekniska Museet à Stockholm a ensuite accueilli l'exposition.[28] « The Lab » du Google Cultural Institute ouvre « Ici, les experts créatifs et la technologie se rassemblent pour partager des idées et construire de nouvelles manières de profiter de l'art et de la culture. »[29]

Google fait connaitre son intention de soutenir la ville de Mons, capitale européenne de la culture en 2015.

Un communiqué de presse de Google[30] décrit le nouveau partenariat avec la ville belge de Mons comme le résultat de leur position d'employeur local et d'investisseur dans la ville où se situe l'un de leurs deux principaux centres de données en Europe.

2015

La Commission de l'UE envoie une communication des griefs à Google.

La Commission européenne a envoyé une communication des griefs à Google, déclarant que :

« l'entreprise avait abusé de sa position dominante sur les marchés des services généraux de recherches internet dans l'espace économique européen en favorisant systématiquement son propre produit de comparateur d'achats dans les pages de résultats généraux de recherche. »[31]

Google rejette les accusations, les jugeant « erronées d'un point de vue factuel, légal et économique ».[32]

La Commission européenne commence à enquêter sur Android.

La Commission déterminera si, en concluant des accords anti-compétitifs et/ou en abusant d'une possible position dominante, Google a :

illégalement entravé le développement et l'accès au marché de systèmes mobiles d'exploitation, d'applications mobiles de communication et des services de ses rivaux dans l'espace économique européen. Cette enquête est distincte et séparée du travail d'investigation sur le commerce de la recherche de Google.[33]

Le Google Cultural Institute poursuit son expansion.

D'après la section « Our Story » du Google Cultural Institute, le projet Street Art contient à présent 10 000 pièces. Une nouvelle extension affiche les oeuvres d'art du Google Art Project dans le navigateur Chrome et « les amateurs d'art peuvent porter une œuvre au poignet grâce à l'art Android ». Au mois d'août, le projet disposait de 850 partenaires utilisant ses outils, de 4,7 millions de pièces dans sa collection et de plus de 1 500 expositions organisées.

Transparency International révèle que Google est le deuxième plus grand lobbyiste à Bruxelles. [34]

Lobby.png

Alphabet Inc. est créé le 2 octobre.

« Alphabet Inc. (connu sous le nom d'Alphabet) est un conglomérat multinational américain créé en 2015 pour être la société mère de Google et de plusieurs entreprises appartenant auparavant à Google ou y étant liées. »[35]

Le Doodle Paul Otlet et les expositions Mundaneum-Google.

Google crée un doodle pour sa page d'accueil à l'occasion du 147e anniversaire de Paul Otlet[36] et des projections de diapositives Towards the Information Age, Mapping Knowledge et The 100th Anniversary of a Nobel Peace Prize, toutes organisées par le Google Cultural Institute.

« Le Mundaneum et Google ont étroitement collaboré pour organiser neuf expositions en ligne exclusives pour le Google Cultural Institute. Cette année, l'équipe dans les coulisses de la réouverture du Mundaneum a travaillé avec les ingénieurs du Cultural Institute pour lancer une application mobile qui y est consacrée. »[37]

Le Google Cultural Institute s'associe au British Museum.

Le British Museum annonce un « partenariat unique » à travers lequel plus de 4 500 pièces pourront être « visionnées en ligne en seulement quelques clics ». Dans le communiqué de presse officiel, le directeur du musée, Neil McGregor, a déclaré « le monde a changé aujourd'hui, notre manière d'accéder à l'information a été révolutionnée par la technologie numérique. Cela permet de donner une nouvelle réalité à l'idéal des Lumières sur lequel le Museum a été fondé. Il est à présent possible d'accéder à notre collection, d'explorer et de profiter non seulement pour ceux qui la visitent en personne, mais pour tous ceux qui disposent d'un ordinateur ou d'un appareil mobile. »[38]

Le Google Cultural Institute ajoute la section Performing Arts.

Plus de 60 organisations et interprètes d'art du spectacle (danse, théâtre, musique, opéra) rejoignent la collection Google Cultural Institute[39]

2016

...
  1. Caines, Matthew. « Arts head: Amit Sood, director, Google Cultural Institute »The Guardian. 3 décembre 2013. http://www.theguardian.com/culture-professionals-network/culture-professionals-blog/2013/dec/03/amit sood-google-cultural-institute-art-project
  2. Google Paris. Consulté le 22 décembre 2016 http://www.google.se/about/careers/locations/paris/
  3. Schiller, Dan & Yeo, Shinjoung. « Powered By Google: Widening Access And Tightening Corporate Control. » (In Aceti, D. L. (Éd.). Red Art: New Utopias in Data Capitalism: Leonardo Electronic Almanac, Vol. 20, No. 1. Londres : Goldsmiths University Press. 2014): 48
  4. Down, Maureen. « The Google Art Heist ». The New York Times. 12 septembre 2015 http://www.nytimes.com/2015/09/13/opinion/sunday/the-google-art-heist.html
  5. Schiller, Dan & Shinjoung Yeo. « Powered By Google: Widening Access And Tightening Corporate Control. », 48
  6. 6. Schiller, Dan & Yeo, Shinjoung. « Powered By Google: Widening Access And Tightening Corporate Control. », 48
  7. Davis, Heather & Turpin, Etienne, eds. Art in the Antropocene (Londres : Open Humanities Press. 2015), 7
  8. Bush, Randy. Psg.com On techno-colonialism. (blog) 13 juin 2015. Consulté le 22 décembre 2015 https://psg.com/on-technocolonialism.html
  9. Starzmann, Maria Theresia. « Cultural Imperialism and Heritage Politics in the Event of Armed Conflict: Prospects for an ‘Activist Archaeology’ ». Archeologies. Vol. 4 n° 3 (2008):376
  10. Echikson,William. Partnering in Belgium to create a capital of culture (blog) 10 mars 2014. Consulté le 22 décembre 2015 http://googlepolicyeurope.blogspot.se/2014/03/partnering-in-belgium-to-create-capital.html
  11. Google. Mundaneum co-founder Paul Otlet's 147th Birthday (blog) 23 août, 2015. Consulté le 22 décembre 2015 http://www.google.com/doodles/mundaneum-co-founder-paul-otlets-147th-birthday
  12. ex. https://www.google.com/culturalinstitute/thelab/#experiments
  13. 13. Lavallee, Andrew. « Google CEO: A New Iraq Means Business Opportunities. » Wall Street Journal. 24 novembre 2009 http://blogs.wsj.com/digits/2009/11/24/google-ceo-a-new-iraq-means-business-opportunities/
  14. 14. Associated Press. Google Documents Iraqi Museum Treasures (vidéo en ligne 24 novembre 2009) https://www.youtube.com/watch?v=vqtgtdBvA9k
  15. Jarry, Emmanuel. « France's Sarkozy takes on Google in books dispute. » Reuters. 8 décembre 2009. http://www.reuters.com/article/us-france-google-sarkozy-idUSTRE5B73E320091208
  16. European Commission. Antitrust: Commission probes allegations of antitrust violations by Google (Bruxelles 2010) http://europa.eu/rapid/press-release_IP-10-1624_en.htm
  17. Caines, Matthew. “Arts head: Amit Sood, director, Google Cultural Institute »The Guardian. 3 décembre 2013. http://www.theguardian.com/culture-professionals-network/culture-professionals-blog/2013/dec/03/amit sood google-cultural-institute-art-project
  18. Cyrus, Farivar. « Google to build R&D facility and 'European cultural center' in France. » Deutsche Welle. 9 septembre 2010. http://www.dw.com/en/google-to-build-rd-facility-and-european-cultural-center-in-france/a-5993560
  19. 19. Google Art Project. Art Project V1 - Launch Event at Tate Britain. (vidéo en ligne le 1er février 2011) https://www.youtube.com/watch?v=NsynsSWVvnM
  20. Google Cultural Institute. Consulté le 18 décembre 2015. https://www.google.com/culturalinstitute/about/partners/
  21. Robinson, James. « Eric Schmidt, chairman of Google, condemns British education system » The Guardian. 26 août 2011 http://www.theguardian.com/technology/2011/aug/26/eric-schmidt-chairman-google-education
  22. European Commission. Letter addressed to Google by the Article 29 Group (Bruxelles 2012) http://ec.europa.eu/justice/data-protection/article-29/documentation/other-document/files/2012/20121016_letter_to_google_en.pdf
  23. Willsher, Kim. « Google Cultural Institute's Paris opening snubbed by French minister. » The Guardian. 10 décembre, 2013 http://www.theguardian.com/world/2013/dec/10/google-cultural-institute-france-minister-snub
  24. 24. Bowers, Simon & Syal, Rajeev. « MP on Google tax avoidance scheme: 'I think that you do evil' ». The Guardian. 16 mai 2013. http://www.theguardian.com/technology/2013/may/16/google-told-by-mp you-do-do-evil
  25. Court of Justice of the European Union. Press-release No 70/14 (Luxembourg, 2014) http://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2014-05/cp140070en.pdf
  26. Barbican. « Digital Revolution. » Consulté le 15 décembre 2015 https://www.barbican.org.uk/bie/upcoming-digital-revolution
  27. Google. « Dev Art ». Consulté le 15 décembre 2015 https://devart.withgoogle.com/
  28. Tekniska Museet. « Digital Revolution. » Consulté le 15 décembre 2015 http://www.tekniskamuseet.se/1/5554.html
  29. Google Cultural Institute. Consulté le 15 décembre 2015. https://www.google.com/culturalinstitute/thelab/
  30. Echikson,William. Partnering in Belgium to create a capital of culture (blog) 10 mars 2014. Consulté le 22 décembre 2015 http://googlepolicyeurope.blogspot.se/2014/03/partnering-in-belgium-to-create-capital.html
  31. European Commission. Antitrust: Commission sends Statement of Objections to Google on comparison shopping service; opens separate formal investigation on Android. (Bruxelles 2015) http://europa.eu/rapid/press-release_IP-15-4780_en.htm
  32. Yun Chee, Foo. « Google rejects 'unfounded' EU antitrust charges of market abuse » Reuters. (27 août 2015) http://www.reuters.com/article/us-google-eu-antitrust-idUSKCN0QW20F20150827
  33. European Commission. Antitrust: Commission sends Statement
  34. Transparency International. Lobby meetings with EU policy-makers dominated by corporate interests (blog) 24 juin 2015. Consulté le mardi 22 décembre 2015. http://www.transparency.org/news/pressrelease/lobby_meetings_with_eu_policy_makers_dominated_by_corporate_interests
  35. Wikipedia, The Free Encyclopedia. s.v. “Alphabet Inc,” (consulté le 25 janvier 2016, https://en.wikipedia.org/wiki/Alphabet_Inc.
  36. Google. Mundaneum co-founder Paul Otlet's 147th Birthday (blog) 23 août, 2015. Consulté le 22 décembre 2015 http://www.google.com/doodles/mundaneum-co-founder-paul-otlets-147th-birthday
  37. Google. Mundaneum co-founder Paul Otlet's 147th Birthday
  38. The British Museum. The British Museum’s unparalleled world collection at your fingertips. (blog) Novembre 12, 2015. Consulté le mardi 22 décembre 2015. https://www.britishmuseum.org/about_us/news_and_press/press_releases/2015/with_google.aspx
  39. Sood, Amit. Step on stage with the Google Cultural Institute (blog) 1er décembre 2015. Consulté le mardi 22 décembre 2015. https://googleblog.blogspot.se/2015/12/step-on-stage-with-google-cultural.html

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php:195) in /home/mondotheque/wiki/includes/WebResponse.php on line 42

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php:195) in /home/mondotheque/wiki/includes/WebResponse.php on line 42

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/mondotheque/wiki/includes/Hooks.php:195) in /home/mondotheque/wiki/includes/WebResponse.php on line 42